Soufflage / Insufflation / Projection

Ouate de cellulose, laine de roche, laine minérale

Neuf et rénovation

Bretagne Isolation

Isoler pour moins dépenser …

Une des clefs de la qualité d’une habitation et de la faible consommation énergétique repose sur l’isolation de l’enveloppe.

repartition-usage-consommation

La majeure partie des déperditions provient de la toiture ou de l’enveloppe du bâtiment, isolation ancienne ou épaisseur insuffisante. Celles-ci peuvent représenter jusqu’à 60 % de pertes d’énergie.

Des économies importantes peuvent être réalisées en isolant ces zones avec des matériaux performants comme la ouate de cellulose, soit en soufflage comble, soit en insufflation dans les rampants, les murs ou en projection humide. Un de nos professionnels vous conseillera pour vous apporter la meilleure solution adaptée à votre habitation, afin de réaliser vos objectifs d’amélioration énergétique.

Bretagne Isolation

Formes de déperditions principales…

La majeure partie des déperditions provient de la toiture ou de l’enveloppe du bâtiment, isolation ancienne ou épaisseur insuffisante. Celles-ci peuvent représenter jusqu’à 60% de pertes d’énergie.

Des économies importantes peuvent être réalisées en isolant ces zones avec des matériaux performants comme la ouate de cellulose, soit en soufflage comble, soit en insufflation dans les rampants, les murs ou en projection humide. Un de nos professionnels vous conseillera pour vous apporter la meilleure solution adaptée à votre habitation, afin de réaliser vos objectifs d’amélioration énergétique.

Bretagne Isolation

Autres formes de déperdition

Un pont thermique est une zone ponctuelle ou linéaire qui, dans l’enveloppe d’un bâtiment, présente un défaut ou une diminutuin de résistance thermique. Il s’agit d’un point de la construction où la barrière isolante est rompue et constitue des zones fortes déperditions thermiques où l’humidité peut s’y condenser.
Il existe 3 types principaux de ponts thermiques:

  • Les ponts thermiques linéaires, liés à la jonction de 2 parois de matériaux de résistance thermique ou conductivité thermique différente. Exemple, la jonction entre un plancher et un mur extérieur et entre un mur d’extérieur et un mur de refend (également appelé mur porteur).
  • Les ponts thermiques linéaires, liés à la jonction de 3 parois. Exemple, un angle entre un plancher et deux murs.
  • Les ponts thermiques structurels, liés à la technique de mise en oeuvre d’un isolant. La mise au point de l’assemblage de plusieurs éléments entre eux pour constituer une paroi par collage, vissage ou assemblage mécanique, peut être à l’origine d’un pont thermique.